La tendinopathie calcifiante du supra épineux est une pathologie qui touche les tendons de l’épaule, plus précisément le tendon sus-épineux. Cette affection, bien qu’elle puisse être asymptomatique dans certains cas, peut provoquer des douleurs et une limitation fonctionnelle de l’épaule affectée. Cet article vise à présenter cette pathologie, ses causes, ses symptômes et les options de traitement disponibles.

Qu’est-ce que la tendinopathie calcifiante du supra épineux ?

Il s’agit d’une affection musculaire entraînant la formation de dépôts de calcium (calcifications) au sein du tendon du muscle sus-épineux, l’un des quatre muscles formant la coiffe des rotateurs de l’épaule. Ce phénomène est également connu sous le nom de tendinite calcifiante. La tendinopathie calcifiante du supra épineux survient généralement chez les adultes âgés de 30 à 60 ans et est plus fréquente chez les femmes. Sa prévalence au niveau de la population est estimée entre 2.5% et 7.5%, ce qui en fait une pathologie assez courante.

Cause de cette affection

Les origines exactes de la tendinopathie calcifiante du supra épineux demeurent incertaines. Toutefois, plusieurs facteurs pourraient expliquer la survenue des calcifications :

  • Des microtraumatismes répétés et accumulés au niveau du tendon.
  • Une mauvaise vascularisation des tendons de la coiffe des rotateurs, entraînant à un manque d’apport en nutriments et oxygène pour le tendon.
  • Un phénomène inflammatoire localisé contribuant à la formation des dépôts de calcium.
  • D’autres facteurs génétiques, métaboliques ou hormonaux qui pourraient favoriser les calcifications.

Symptômes et conséquences

Cette pathologie peut être asymptomatique dans certains cas. Cependant, elle peut également provoquer divers symptômes :

  • Douleur à l’épaule : La présence de calcifications dans le tendon sus-épineux peut entraîner une douleur persistante ou intermittente dans la région de l’épaule. Cette douleur peut s’intensifier lors de mouvements spécifiques, tels que soulever le bras au-dessus de la tête ou réaliser des rotations externes de l’épaule.
  • Limitation fonctionnelle : Les personnes atteintes par cette affection peuvent ressentir une diminution de la mobilité et de la force à l’épaule concernée, limitant ainsi la capacité à effectuer certaines activités quotidiennes, sportives ou professionnelles.
  • Inflammation : La tendinopathie calcifiante du supra épineux peut provoquer une inflammation au niveau du tendon, voire une bursite sous-acromiale (inflammation de la bourse séreuse située entre l’acromion et le tendon sus-épineux), entraînant un gonflement et une rougeur localisée.

Diagnostics et examens médicaux

Le diagnostic de tendinopathie calcifiante du supra épineux se base généralement sur l’évaluation clinique réalisée par un professionnel de santé, qui recherchera les signes et symptômes caractéristiques de cette affection. Les examens d’imagerie médicale peuvent également être prescrits pour confirmer le diagnostic :

  • Radiographie : Cet examen permet de visualiser directement la présence de calcifications au sein du tendon sus-épineux.
  • Échographie : L’échographie est également utilisée pour détecter les dépôts de calcium et évaluer leur taille, leur forme et leur emplacement précis.
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) : Dans certains cas, une IRM peut être réalisée pour étudier davantage la structure des tendons et des tissus environnants.

Traitements possibles

Le traitement de la tendinopathie calcifiante du supra épineux dépend de la gravité des symptômes et de l’importance des calcifications. Il existe différentes options thérapeutiques :

Prise en charge conservatrice

La plupart des cas de tendinopathie calcifiante du supra épineux peuvent être traités de manière non chirurgicale, en ayant recours à :

  • Antalgiques et anti-inflammatoires : Les médicaments permettant de soulager la douleur et de réduire l’inflammation sont fréquemment prescrits en première intention.
  • Thérapie physique : Des exercices de kinésithérapie visant à améliorer l’amplitude des mouvements, renforcer les muscles de la coiffe des rotateurs et favoriser la vascularisation du tendon peuvent aider à atténuer les symptômes et favoriser une meilleure mobilité de l’épaule.
  • Infiltrations cortisonées : Les infiltrations de corticostéroïdes peuvent être proposées pour diminuer l’inflammation locale et soulager la douleur de manière temporaire.

Traitements interventionnels

Dans les cas où la prise en charge conservatrice ne permet pas d’obtenir une amélioration significative des symptômes ou lorsque les calcifications sont particulièrement volumineuses, il est possible de recourir à des traitements plus invasifs, tels que :

  • Lavage percutané sous échographie : Cette technique consiste à dissoudre et aspirer les dépôts de calcium à l’aide d’une aiguille fine introduite dans le tendon sous contrôle échographique.
  • Arthroscopie : Une intervention chirurgicale réalisée à travers de petites incisions permettant d’accéder à la région affectée pour enlever les calcifications avec un minimum de détérioration des tissus environnants.
  • Tendinopathie décompressive : Une autre option chirurgicale consistant à élargir l’espace sous-acromial afin de réduire la pression sur le tendon sus-épineux et limiter la formation de nouvelles calcifications.

En somme, la tendinopathie calcifiante du supra épineux est une affection musculaire pouvant provoquer douleur et limitation fonctionnelle. Néanmoins, grâce aux divers traitements disponibles, il est possible de contrôler les symptômes et favoriser une meilleure qualité de vie chez les personnes atteintes.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
Retour en haut