La tendinopathie calcifiante de l’infra épineux, aussi connue sous le nom de tendinite calcifiante, est une affection douloureuse qui affecte principalement les tendons de la coiffe des rotateurs de l’épaule. Elle se caractérise par la présence de dépôts de calcium dans les tendons, en particulier celui du sus-épineux et de l’infra-épineux. Cette pathologie peut limiter considérablement la mobilité de l’épaule et engendrer une souffrance importante chez les personnes qui en sont atteintes.

Causes de la tendinopathie calcifiante de l’infra épineux

Les causes exactes de cette affection ne sont pas encore totalement élucidées, mais il existe plusieurs hypothèses pour expliquer son apparition :

  • Dégénérescence tissulaire : Avec l’âge, les tissus qui composent les tendons peuvent être sujets à des altérations structurelles, favorisant ainsi la formation de ces dépôts minéraux.
  • Hypoxie : Lorsque les tendons manquent d’oxygène, des calcifications peuvent se développer comme un mécanisme de réponse à ce stress environnemental.
  • Génétique : Certaines personnes peuvent avoir une prédisposition génétique à développer cette pathologie.
  • Facteurs métaboliques : Un déséquilibre du métabolisme minéral pourrait favoriser la précipitation de cristaux de calcium autour des tendons.

Bien que ces calcifications puissent concerner d’autres régions corporelles, elles sont particulièrement fréquentes au niveau de l’épaule, atteignant majoritairement les tendons du sus-épineux et de l’infra-épineux.

Symptômes de la tendinopathie calcifiante de l’infra épineux

La présence de ces dépôts de calcium peut provoquer divers symptômes tels que :

  • Douleur : Les patients souffrant de cette affection décrivent généralement une douleur aiguë ou chronique, localisée dans la région de l’épaule et parfois irradiant vers le bras. Cette douleur peut être exacerbée lors de l’utilisation de l’épaule pour réaliser certains mouvements, notamment ceux contre résistance ou en élévation.
  • Limitation de la mobilité : La douleur associée à cette pathologie peut également entraver la capacité de mouvement de l’épaule, rendant difficile la réalisation de tâches quotidiennes simples comme se coiffer, s’habiller ou porter des objets lourds.
  • Inflammation : Le processus inflammatoire induit par la présence de ces calcifications peut aggraver les symptômes et contribuer à la réduction de la mobilité articulaire. En outre, il peut engendrer une rougeur et un gonflement localisés autour de l’épaule.

Diagnostic : examens médicaux et imagerie

Pour diagnostiquer cette affection, le médecin procédera à un interrogatoire du patient afin d’évaluer les symptômes ressentis et réaliser un examen clinique de l’épaule touchée. Il sera notamment attentif à la palpation des tendons potentiellement atteints ainsi qu’à l’évaluation de la mobilité articulaire.

Des examens d’imagerie médicale seront également réalisés pour confirmer le diagnostic et évaluer l’étendue des calcifications présentes. L’échographie et la radiographie sont généralement les examens de choix pour leur caractère non-invasif et permettent une visualisation précise des dépôts minéraux au sein des tendons concernés.

Traitements de la tendinopathie calcifiante de l’infra épineux

Le traitement de cette pathologie repose en grande partie sur la prise en charge de la douleur et de l’inflammation associées :

  • Antalgiques et anti-inflammatoires : Ils constituent la pierre angulaire du traitement médicamenteux contre la douleur et l’inflammation provoquées par les calcifications. Le médecin pourra notamment prescrire des analgésiques, tels que le paracétamol, ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour diminuer ces symptômes.
  • Physiothérapie : La réalisation d’exercices de rééducation sous la supervision d’un physiothérapeute peut aider à renforcer les muscles autour de l’épaule et améliorer la mobilité articulaire. Ces exercices devront cependant être adaptés en fonction de la douleur ressentie, afin de ne pas aggraver l’irritation des tendons.
  • Orthèses : Le port d’une attelle ou d’une écharpe peut contribuer à soulager temporairement la douleur et limiter le stress exercé sur les tendons, favorisant ainsi leur guérison.

Interventions plus invasives en cas de résistance au traitement

Lorsque les traitements conservateurs s’avèrent insuffisants pour soulager les symptômes, il est parfois nécessaire de recourir à des techniques plus invasives telles que :

  • Infiltrations corticoïdes : Cette procédure consiste à injecter des médicaments anti-inflammatoires directement dans la zone affectée afin de combattre l’inflammation localement et procurer un soulagement rapide et durable de la douleur.
  • Lithotripsie extracorporelle par ondes de choc : Cette technique repose sur l’utilisation d’ondes sonores pour détruire les dépôts de calcium responsables des symptômes. Bien que moins invasive que la chirurgie, cette méthode peut toutefois s’accompagner d’effets secondaires comme des ecchymoses, des douleurs post-procédure ou des lésions tendineuses.
  • Chirurgie : En dernier recours, il est possible de retirer chirurgicalement les calcifications pour soulager les symptômes. Toutefois, cette intervention n’est pas dénuée de risques, notamment en termes d’infection, de saignement et de récidive des dépôts minéraux.

En définitive, la tendinopathie calcifiante de l’infra épineux est une pathologie qui peut altérer significativement la qualité de vie des personnes touchées en raison de ses manifestations douloureuses et invalidantes. Une prise en charge rapide et adaptée est essentielle afin de contrôler au mieux les symptômes et favoriser la récupération du patient. Si vous présentez des signes évocateurs de cette affection, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé pour bénéficier d’un diagnostic approprié et d’un suivi médical personnalisé.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
Retour en haut